Accueil > Cure de paysage > L’Empire du Milieu

L’Empire du Milieu

dimanche 8 novembre 2009, par Jean Landré

À la recherche d’une passion commune : les paysages façonnés par l’histoire et le temps, on trouvera ci-dessous le témoignage de 2 amis, de retour d’un voyage en Chine.

JPEG - 2.1 ko

Recherche d’un ’Landmark’.

Le but De Denis Piel et Frédéric Coustols, c’est de trouver en Chine un vieux ‘Landmark’, pour compléter leur collection, un paysage magnifique pour continuer leur ouvrage sur l’architecture, sur leur conception des paysages, selon les principes de la Charte de Venise, tout en associant les dernières technologies du confort. L’objectif poursuivi est constant : conserver la modernité, sans entamer la pérennité.

JPEG - 10.1 ko

Denis Piel vient de terminer son premier FACESCAPES qui représente une série d’explorations humaines, dans différentes parties du monde. Frédéric est ému par son travail au moment où il reçoit une invitation pour se rendre en Chine. Ils décident alors de partir ensemble. Le Ying et le Yang est leur devise pour unir leurs forces.

Premières impressions en Chine

La foule, la Révolution Culturelle comme lessive de beauté... Ils débarquent en Chine avec des idées préconçues. Viennent-ils donc y chercher les traces du passé pour enterrer les idéologies ? En fait, les premières impressions vont les bousculer et les projeter loin de ces clichés.

JPEG - 43.3 ko

Le paysage urbain

Beijing (Pékin) et Guangzhou (Canton), sont les deux grandes métropoles qu’ils visitent. Elles donnent l’impression d’avoir été construites par des robots géants et anonymes. Les vastes bâtiments, découverts au loin, semblent avoir été plantés là, au hasard, pour des usagers inconnus mais sûrement pas pour que des gens y vivent. C’est comme si le sens humain avait été complètement étranger à leur conception. C’est comme si le centre n’était nulle part. C’est pourtant quand ils sortent du taxi, qu’ils plongent au milieu d’une masse grouillante. Une corne d’abondance leur y offre cependant une hospitalité sans arrière pensée. L’envie leur prend de déclamer ces mots, écrits depuis si longtemps par Lao-Tseu :

"Le Tao est toujours à l’aise Il vainc sans ennemis, Répond sans dire un mot, Arrive sans être convoqué, Accomplit sans commander... "
Ils comprennent alors que le centre n’est pas ailleurs que là où ils sont.

JPEG - 26.3 ko

The Middle Empire.

Au 16ème siècle, après une histoire longue de plus de 3500 ans, la Chine (avec l’Inde) représentait 75% du commerce mondial. On la baptisait l’Empire du Milieu (ou le Centre du Monde). L’Europe était en guerre et découvrait un monde que les chinois connaissaient depuis longtemps. Les États-Unis n’étaient pas encore nés. Maintenant, au début du 21e siècle, après une longue période d’isolement qui a duré près de 200 ans, la Chine est devenue un fabricant pour le monde entier. Pour la plupart, les articles sont fabriqués en Chine, dans le cadre de brevets internationaux. Ils ne sont jamais concernés par les questions de durabilité.

JPEG - 23.7 ko

Les conséquences en sont, l’augmentation de la pollution, l’épuisement de la terre, la consommation de ressources non renouvelables, à un rythme beaucoup trop rapide et la destruction de la merveilleuse biodiversité de notre planète Terre. La beauté complexe dont nous avons hérité est en jeu et, comme nous appartenons au même règne, nous jouons notre propre survie avec celle de nos enfants.
" Les choses seront terribles si nous ne prenons pas au sérieux la pollution de l’environnement. " a dit Gong Li, lors de la dernière réunion de la CCPPC à Beijing.

JPEG - 45 ko
The world of oil and ink
Painting of ZAO Xian Feng.
Xanghai gallery Nov. 2007

Un ’milieu’ pour changer le monde

Aujourd’hui, la Chine est peut-être le seul pays à détenir à la fois les connaissances, les compétences, le pouvoir, les droits économiques et sociaux et la structure politique pour développer son propre label écologique. Des produits de marques utilisant l’énergie renouvelable, non polluante et biodégradable, voilà de quoi promouvoir la Chine comme un pays qui sert vraiment le peuple, au mieux de ses intérêts et en harmonie complète avec les connaissances connues du système Terre. Ce système est rejeté, la plupart du temps, par de grandes marques mondiales, (très souvent contre leur gré) car elles se laissent conduire par des principes comptables et statistiques totalement périmés.

La Chine créerait ainsi un puissant mouvement pour changer le monde, à un coût négligeable pour le niveau actuel de ses exportations.

Comme Gunnar F. Gerlach aime dire : "L’histoire n’existe pas seulement dans notre mémoire du passé, elle est dans notre vie quotidienne. Maintenant et toujours".

Rêvons un instant que la Chine, longtemps connue sous le nom de l’Empire du Milieu, rassemble ses compétences pour négocier ce virage, et rééquilibre la conduite du Monde. Gageons, pour notre salut, que la Chine concentre ce changement en écrivant cette nouvelle page d’histoire.

JPEG - 37.7 ko

Denis et Fred, en voyageant à travers le pays avec leur ami Qui Lan, en lisant, en écoutant les gens de toutes conditions, confirment tout simplement la faisabilité de tout cela. Ils découvrent un témoin, très ancien et malheureusement en ruine, dans la région de Guilin, mais construit dans un paysage magnifique : le vieux village deJiu Xian. C’est lui qui scèle l’idée, chez Frédéric et Denis, de développer un projet pilote.

JPEG - 46.9 ko

Les bases du projet pilote.

- La Communauté de Guilin a déjà presque gagné une bataille contre la pollution et le bruit dans la ville, en introduisant l’usage de vélos électriques, scooters, motos,
- À Guilin, la Société qui assure l’approvisionnement en eau potable a remporté le prix du meilleur entrepreneur, pour son impact sur les questions d’environnement.
- Le District de Longji a compris la puissance de ces concepts, en préservant son magnifique paysage, sans préjudice pour son économie et en harmonie avec la nature environnante et ses traditions ancestrales.
- La CCPPC s’est impliquée sur ces questions au cours des 2 dernières années. Elle arrive, cette année avec de nouveaux appareils efficaces et des propositions innovantes.
- La qualité et la fraîcheur de tous les produits locaux, qui approvisionnent déjà chaque jour, toutes les grandes métropoles du pays.
- La beauté exceptionnelle de cette partie de la province de Guangzi.
- Le niveau actuel du PNB en Chine.
- La structure opérationnelle des décisions.
- Les changements induits pour garantir la soutenabilité auraient un coût négligeable pour les consommateurs étrangers (si l’on confronte les PIB respectifs).
- L’évolution rapide de la production chinoise vers une situation respectueuse de la Terre, permettrait d’améliorer l’image du pays et confirmerait sa bonne volonté pour les années à venir, constituant ainsi un actif réel et stable.

Le projet pilote de Yangshuo que Denis Piel et Frédéric Coustols envisagent, avec leur équipe, dans la province du Guangxi, se marie parfaitement avec ces initiatives.

Un projet DaST pour concevoir un avenir durable.

A l’aulne de ce qui se passe ailleurs dans le monde, la Chine voit disparaître une quantité de savoir-faire et de modèles techniques anciens. Leur objectif est de repenser les méthodes traditionnelles et les matériaux utilisés dans le district de Yangshuo et de réactiver leur pertinence dans le contexte contemporain. Il ne s’agit pas de cultiver la nostalgie mais d’aller de l’avant et de promouvoir, modestement, un nouveau chapitre de l’histoire de la Chine. Il s’agit de retrouver, sans prétention, des produits propres à améliorer la vie quotidienne, tout en respectant les principes du développement durable.

JPEG - 26.5 ko

Avec l’aide de Qui Lan et d’une classe d’étudiants en architecture du paysage (Universités de Beijing et Guangzhou), et avec un groupe de professionnels, ils vont tout d’abord mettre en place des ateliers pour procéder à une étude de faisabilité. Elle portera notamment sur :
- Des recherches historiques sur ce lieu très ancien (appartenant au patrimoine culturel de la Province de Guangzi).
- Un inventaire de toutes les techniques traditionnelles et savoir-faire utilisés par les personnes vivant à Yangshuo.
- La restauration de deux maisons et la création de jardins avant de répercuter ces travaux sur le voisinage et créer une résidence d’artistes.
- Créer de petits ateliers familiaux et ponctuels pour fabriquer des produits, spécifiques des traditions locales.
- Imaginer et construire un jardin consacré à la notion de durabilité (100 hectares dont 90 sont déjà décorés par les terres agricoles).
- Calculer l’empreinte de la collectivité avant et après la mise en œuvre du projet.
- Denis Piel va produire son deuxième “FACESCAPES”, une série d’explorations dans les communautés humaines de différentes parties du monde. Ce film présentera des entretiens et une série de portraits intimes, les premiers ayant été faits auprès des habitants d’un village Français.

Les résidences d’artistes

JPEG - 39.1 ko

Ils envisagent également d’ouvrir des maisons d’accueil pour les artistes et les étudiants dans la région Midi Pyrénées, Barcelone et Valence, et au Portugal, d’ici moins d’un an. Les ateliers de ce type pourraient ainsi être créés dans chacun de ces pays, avec un accord de réciprocité en Europe.
Parallèlement, ils ouvriront un site web, témoin de chaque étape et publieront un livre.

Les garants du processus.

Les Chinois, comme pourvoyeurs constants d’hospitalité. La qualité des gens qui vivent dans la région. Leur dignité, la convivialité, l’éducation et le professionnalisme. Une tradition chinoise très ancienne qui aime et respecte la nature.

Conclusion

Pour conclure, précisons que la devise chinoise "Vérité, Bonté, Beauté" rime aujourd’hui dans notre langue avec "développement durable".
Citons enfin Lao-Tseu qui écrivait, voici 2500 ans, dans le Tao Te Ching (Harper Collins Publishing Inc.) : "Sois toujours en alerte quand les choses ne sont pas en équilibre". N’est-ce pas une autre définition littéraire, très forte, de la durabilité ?

Ainsi, la Chine, avec un tel palmarès, c’est "le" pays qui a le plus de chances pour déclencher le processus.
Toutes les contributions et partenariats sont les bienvenus.

A DaST [1] (Design a Sustainable Tomorrow) Project.
August 2007
- Frederic Coustols
- Denis Piel

Sites Web :

- www.designasustainabletomorrow.com
- www.chinalandmarks.com
- www.bansongschool.com
- www.lagarde.org
- www.palaciobelmonte.com
- www.valedecaparide.com
- www.padies.com

Article précédent : Dieu Guan Yin
Article suivant : Goodies pour les fêtes


[1"Create links and value between Landscape, Architectural Heritage, traditional activities and social habits while introducing a sustainable and modern way of life."

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.