Accueil > Blog Vietnam > L’orphelinat Vinh Son à Cantum.

L’orphelinat Vinh Son à Cantum.

samedi 14 février 2015, par Jean Landré, Martine NGUYEN VAN TAN

Samedi 14 février. Vive la Saint Valentin.

Nous avons évoqué, en début de rubrique, le caractère familial et sensible qui est vraiment la clé de ce voyage.

Les hauts plateaux du centre.

Dans la partie la plus étroite du Vietnam, sur les hauts plateaux du centre qui bordent la frontière du Laos, se trouve la ville de Cantum. La région concentre quatre nouvelles ethnies les Araïs et les Edés à caractère patriarcal et les Bahnars et les Monongs à caractère matriarcal.

A 07:00, nous faisons connaissance avec notre nouveau guide francophone qui nous accompagnera durant les six prochains jours. Son nom est QUOC. Il a 29 ans et manie volontiers l’humour. Nous partons pour un long trajet sur la route 14 qui comporte beaucoup de tronçons en travaux. On suit une rivière et des rizières verdoyantes. On traverse ensuite des montagnes recouvertes de jungle. On commence à voir des plantations d’ananas et d’hévéas. Le guide fait croire à Martine que sont des condommiers... Josette croit voir un tigre...

Elle est impatiente de faire une visite à l’orphelinat Vinh Son à côté de l’église "Saint Vincent", toute en bois.

Nis.

Nis et Josette.

Josette espère voir Nis que sa fille Pascale parraine depuis plusieurs années. De nombreux enfants jouent dans la cour. Deux fillettes passent devant nous. Josette pense reconnaître Nis dont elle n’a qu’une petite photo. Les responsables arrivent et avec l’aide de Quoc, notre guide interprète, il s’avère que c’est bien cet enfant qui est Nis. Elle n’a pas treize ans comme nous pensions mais quinze. Elle est en troisième.

On est reçus dans la salle des religieuses qui nous offrent une bouteille d’eau et des bananes. Nos hôtes nous confirment que Nis est une très bonne élève. Elle est en troisième et veut faire médecine. C’est une rencontre très émouvante. Josette donne les cadeaux mais Nis ne les ouvre pas devant nous. C’est la coutume.

Embrassades. C’est la première fois que Josette peut la serrer dans ses bras. Visite de l’orphelinat, très bien tenu. Les cuisines sont en effervescence car demain, la grande fête de fin d’année est prévue.

L’église Saint Vincent de Cantum.

Article précédent : Vers Hoï An.
Article suivant : Minorités des Hauts plateaux.

Portfolio

Messages

  • votre visite à l’orphelinat de Cantum me renvoie dans mon souvenir à une visite effectuée dans un orphelinat totalement démuni à Vientiane au Laos en juillet 1975, date à laquelle je quittais définitivement le Sud-Est asiatique pour rentrer en France. Ayant accumulé un nombre très important de vieilles balles de tennis durant ces années passées à Vientiane, je décide alors de les apporter à ces petits orphelins. Je suis "accueillie" par la Directrice, une femme très austère, sèche et réfrigérante, entourée d’une nuée de bambins très attendrissants, âgés de 3 à 6 ans, qui n’avaient d’yeux que pour mes balles de tennis. La Directrice très "directive" veut me débarrasser de mon sac de balles pour ne les attribuer ultérieurement qu’aux plus "méritants". Non, je ne suis pas d’accord et décide, en l’espace de quelques secondes, de vider mon sac de balles en direction des petits qui, subitement déchaînés à la vue de ces balles qui roulaient sur le sol, courent et s’emparent chacun d’une balle avec des cris de joie, des yeux qui brillent de bonheur et de grands sourires . La directrice m’a remercié d’un regard "assassin".
    Seul m’importait le bonheur des bambins !

  • Merci pour ce partage concis et riche. Comme j’aime beaucoup les ananas, j’ai eu de l’eau à la bouche en admirant la photo. Très touchée par la photo et le récit des retrouvailles avec Nis. Elle est mignonne :-) Je m’attendais par contre à voir l’église en bois "St Vincent"... On ne peut pas tout avoir n’est-ce pas ?
    Bonne continuation et gros bisous.
    Georgette

  • Bonjour Georgette.

    Merci de ton ’Post’ sur cet article. En effet, je n’ai pas mis de photos de l’église en bois car j’ai finalement peu de temps les soir pour rédiger, sélectionner, relire, et envoyer les photos dans le tuyau ! La bande passante est parfois un peu faible ou saturée, dans nos hôtels. Souvent, aussi, j’ai l’embarras du choix pour les photos. Figure toi qu’au 33ème jour de voyage, j’ai presque 3000 photos dans la boîte mais on ne peut pas tout mettre, comme tu dis. Je viens de plonger dans ces archives et c’est avec grand plaisir que je complète la collection du blog avec quelques photos de l’église Saint-Vincent de Cantum. Elle est en effet très belle. Aujourd’hui 23 février, nous sommes à Nha Trang et nous prenons un peu de repos. Demain, nous partons pour Saïgon et je crois que notre amie Josette prévoit de visiter un dernier orphelinat dans le delta du Mékong. Si tu suis notre blog, tu verras passer l’article. Pour l’instant, le dernier article est le 144. voici le lien pour t’y rendre directement et naviguer !
    Josette et Martine dans une casserole.
    Merci encore de ton mot.

    Jean.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.