Samedi 14 février. Vive la Saint Valentin.

JPEG - 61.9 ko

Nous avons évoqué, en début de rubrique, le caractère familial et sensible qui est vraiment la clé de ce voyage.

Les hauts plateaux du centre.

Dans la partie la plus étroite du Vietnam, sur les hauts plateaux du centre qui bordent la frontière du Laos, se trouve la ville de Cantum. La région concentre quatre nouvelles ethnies les Araïs et les Edés à caractère patriarcal et les Bahnars et les Monongs à caractère matriarcal.

JPEG - 712.5 ko

A 07:00, nous faisons connaissance avec notre nouveau guide francophone qui nous accompagnera durant les six prochains jours. Son nom est QUOC. Il a 29 ans et manie volontiers l’humour. Nous partons pour un long trajet sur la route 14 qui comporte beaucoup de tronçons en travaux. On suit une rivière et des rizières verdoyantes. On traverse ensuite des montagnes recouvertes de jungle. On commence à voir des plantations d’ananas et d’hévéas. Le guide fait croire à Martine que sont des condommiers... Josette croit voir un tigre...

JPEG - 378 ko

Elle est impatiente de faire une visite à l’orphelinat Vinh Son à côté de l’église "Saint Vincent", toute en bois.

Nis.

JPEG - 235.2 ko
Nis et Josette.

Josette espère voir Nis que sa fille Pascale parraine depuis plusieurs années. De nombreux enfants jouent dans la cour. Deux fillettes passent devant nous. Josette pense reconnaître Nis dont elle n’a qu’une petite photo. Les responsables arrivent et avec l’aide de Quoc, notre guide interprète, il s’avère que c’est bien cet enfant qui est Nis. Elle n’a pas treize ans comme nous pensions mais quinze. Elle est en troisième.

JPEG - 602.1 ko

On est reçus dans la salle des religieuses qui nous offrent une bouteille d’eau et des bananes. Nos hôtes nous confirment que Nis est une très bonne élève. Elle est en troisième et veut faire médecine. C’est une rencontre très émouvante. Josette donne les cadeaux mais Nis ne les ouvre pas devant nous. C’est la coutume.

JPEG - 662.3 ko

Embrassades. C’est la première fois que Josette peut la serrer dans ses bras. Visite de l’orphelinat, très bien tenu. Les cuisines sont en effervescence car demain, la grande fête de fin d’année est prévue.

JPEG - 845.6 ko
L’église Saint Vincent de Cantum.

Article précédent : Vers Hoï An.
Article suivant : Minorités des Hauts plateaux.


info portfolio