Accueil > Blog Vietnam > Minorités des Hauts plateaux.

Minorités des Hauts plateaux.

dimanche 15 février 2015, par Dominique Landre

De Kontum à Play Ku
Ce matin le lever a été un peu plus tardif. Ça fait du bien de temps en temps.
Le guide nous a proposé de visiter les villages alentours :

- village Konhngokotu de l’ethnie Bahnar avec des maisons en torchis. Il y a beaucoup d’enfants dans ce village, Josette leur offre quelques bonbons : les enfants remercient gentiment et font de larges sourires.

Des buffles passent, deux d’entre eux s’affrontent en se tapant la tête juste devant nous. on se réfugie derrière un arbre tout fragile. Plus de peur que de mal.

Des jeunes, debout en rond autour d’un tapis de jeu jouent, ils sont une douzaine, voir plus. Ils ont des billets dans leur main et parient. On ne comprend pas bien. Notre guide sort un billet de 20.000 Dongs (environ 1$) et joue. On attend, l’argent est posé sur des figurines, puis cela change de place. A un moment on soulève un couvercle et le résultat tombe : notre guide a perdu son argent. Je suis désolée de ne pas vous avoir bien expliqué ce jeu, mais je vous ai dit ce que j’ai vu !
Un peu plus loin : un groupe d’hommes, ils sont réunis pour un enterrement.

Non loin de là trois femmes s’affairent à préparer le repas : elles coupent en lamelles des tiges de bananiers. Ce sera servi avec de la viande.
L’Eglise du village. Eh oui cette ethnie est à majorité catholique. L’Eglise est magnifique et ses tonnelles de bougainvilliers resplendissent.

- Village Pleikep de l’ethnie Jaraï avec des maisons sur pilotis et des cimetières des animistes bien décorés de statuettes funéraires.
Il nous faut un guide spécial pour visiter ce village, un guide choisi par le Gouvernement : En effet, fréquemment le village fait des manifestations : les habitants veulent leur indépendance.

On apprend de drôles de choses sur les naissances.
 à la naissance d’un nouveau né, dans les premières heures de sa naissance : on le met sous le robinet de la source. Cela le "vaccine". Il arrive que le bébé décède : c’est qu’il ne pouvait pas vivre.
 lorsqu’il y a une naissance gémellaire : on se sépare de ces enfants car cela porte malheur, ils sont perdus dans les bois. Aussi les religieuses des orphelinats récupèrent ces enfants avant qu’il ne soit trop tard.

On visite aussi le Séminaire de Pleiku construit en 1935. Il est magnifique. Il sert de collège mais tout est vide pour cause de Thêt.

La route continue vers Pleiku. Une très belle route. Les cultures remarquables sur ces hauts plateaux du Vietnam sont le café, le thé, le poivre et le riz, sur des terrasses très esthétiques. Il y a de nombreuses motos. L’une d’entre elles débouche de la gauche et grâce à la dextérité de notre chauffeur, on évite un drame.

Juste avant Pleiku : on s’arrête au bord d’un grand Lac. Autour : de magnifiques rizières. Tout est serein et paisible.

Puis nous arrivons à notre hôtel. On donne les passeports et on demande le numéro de code pour le wifi. Un groom monte nos valises. Mais il a oublié celle de Josette dans le Hall. Rien de grave.

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire. On le fera lors d’un diaporama sur grand écran soit a Leredde soit a Royan.

Article précédent : L’orphelinat Vinh Son à Cantum.
Article suivant : 350 Km plus au sud.

Portfolio

Messages

  • Bonjour Jean,
    Je viens d’imprimer ton blog Vietnam que je vais lire ce soir, cela me fera sortir un peu.
    Tu réalises non seulement un voyage très instructif, mais également un gros travail de rédaction dont nous profitons avec grand intérêt.
    Bonne suite au voyage.
    amitiés
    Alberto

  • Toujours des photos magnifiques bien commentees.. je vous suis toujours pas a pas tout au long de cette longue route.

    J’espere que tu inscris les recettes de cuisine insolites pour pourvoir les reproduire a Paris ou les magasins d’epices et d’ingredients ne manquent pas,

    heureusement que nous avons les freres Tang pres de chez nous hihihi !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.