Accueil > Blog Vietnam > 350 Km plus au sud.

350 Km plus au sud.

lundi 16 février 2015, par Jean Landré

Lundi 16 février.
De l’Hôtel Tre Xanh à Play Ku à l’hôtel Damsan de Buon Ma Thuot.

Hello Daniel ! Tu nous a dit que tu étais le premier touriste à faire ce circuit sur les hauts plateaux... voici dix ans. Je pense que les choses n’ont pas beaucoup changé. Le personnel des hôtels parle à peine anglais et dans les restaurants, il ne faut pas attendre une version anglaise des menus. Les hôtels que Loan a choisis, sont qualifiés de "temples du communisme" par Josette. Derrière le buffet, dans l’immense salle où nous prenons le petit déjeuner, un énorme écran plat distille les images d’entrainement militaire... Nous avons le sentiment d’être les seuls touristes.

Notre groupe a décampé tôt ce matin à 07:30 Il y a 300 Km à parcourir vers le sud. La route est irrégulière, en travaux tous les 10 Km. Un policier nous arrête dans un village. Le chauffeur et Quoc le guide font une drôle de tête en descendant. Quoc revient chercher la liste de nos noms pour négocier. L’approche du Thêt crée des besoins... Mais non : "on a gagné" chante Quoc en revenant dans le minibus. Simple contrôle de l’itinéraire, Contrôle du guide, Contrôle du permis de conduire, Contrôle de l’itinéraire. Nos déplacements doivent faire l’objet d’une déclaration aux autorités avant de partir.

Toujours sur les hauts plateaux, nous nous dirigeons aujourd’hui sur la capitale du café : Buon Me Thuot (Prononcez "Bonne méthode"). C’est la plus grande ville de la province du Đắk Lắk (400 000 habitants). A la suite de migrations massives, depuis le nord du pays, on remarque ici des minorités Ê Đê et Jaraï. Dans les villages, on ne trouve pas de maison communale comme chez les Tays et le Mnongs, 300 Km plus au nord.

Le Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) est l’habitat de ces ethnies minoritaires. Ce sont des longues maisons d’habitation sur pilotis, hébergeant toute une lignée familiale. Ce sont cependant les ’vieux’ qui y vivent, les jeunes préférant se faire construire une maison moderne derrière celle des parents.

Fécondité

Une statue de bois, à l’entrée symbolise la fécondité. Les filles ont tenu à photographier Jean près de la statue. On est étonné de trouver des églises dans les villages traversés. Les populations déplacées ont amené leur syncrétisme. Chaque maison Ê Dê a deux escaliers, le plus grand symbolisant la puissance du matriarcat.

Quoc habite Buon Me Thuot. Nous bénéficions de sa connaissance fine de la région car il nous fait la surprise de choisir un très bon restaurant pour déjeuner avant d’arriver. Nous sommes les seuls clients, dans une salle privée. Présentation impeccable, mets délicieux...

La journée se termine par la visite du musée du Dak Lak. Jean utilise son appareil photo comme un bloc-note. Si vous voulez des précisions sur les déplacements de minorités, sur la production d’hévéa, de café ou de poivre, sur les rites funéraires ou sur les instruments de musique, demandez-lui sur le forum !

Article précédent : Minorités des Hauts plateaux.
Article suivant : Au lac Lak.

Portfolio

Messages

  • Splendide la région des hauts plateaux.
    Nous l’avions fait à moto avec Caro, il y a bientôt dix ans...
    Da Lat était une ville réputée comme "tres francaise", coté architecture.
    J’ai en tête aussi dans la région, une zone complètement dévastée par "l’agent orange"... pendant la guerre. un produit qui a tout ravagé, plus rien ne pousse...
    Vous ne parlez plus de massage, de soupe pho...
    Bises

    Pascal

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.