Accueil > Asie 2023 > Désorientés en Extrême-Orient

Désorientés en Extrême-Orient

samedi 21 janvier 2023, par Jean Landré

L’internet est d’une grande aide pour que les touristes occidentaux puissent se retrouver sur les réseaux de transports orientaux. Pour l’instant les nouveaux arrivants n’ont ni monnaie thaïlandaise (le Bath), ni plan, ni réseau téléphonique. Ils achèteront une carte SIM plus tard. La circulation à gauche (même pour les piétons), l’écriture Thaï les désoriente ; heureusement les plaques de rues sont doublées caractères latins. Le Birman est encore différent et ne parlons pas du chinois qu’ils découvriront la semaine suivante, dans le quartier du même nom, à l’occasion du Nouvel An

À minuit, il est temps pour les Papys désorientés en orient, de faire dormir les yeux, avant d’entamer une dure journée de découverte, de bricolage, de courses et … de massages !

Rangement, bricolage

Jean passe pas mal de temps à extirper de ses bagages :`

  • Ordinateur
  • Filasse,
  • Chargeurs
  • Médicaments
  • Gros sous

Il faut une place pour chaque chose et chaque chose à sa place, sans oublier un verre d’eau !

Alain donne un coup de main au gardien de l’immeuble pour installer la douille, rapportée spécialement par jean. Il s’agit de réparer une lampe qui doit bien avoir 100 ans !

Khuntip enchaine les rendez-vous

S’il y a une chose à ne pas manquer en Thaïlande, c’est le massage thaïlandais. Lily a déjà réservé les rendez-vous avec sa masseuse personnelle qui vient à domicile. Quel luxe !

Aujourd’hui, c’est 11h pour Jean,
midi pour Alain, 14h pour Pascal et de 16h à 17h pour Lili.

Les muscles sont noués par la fatigue de la veille.

Ouille ! Aïe ! Khuntip rit tant qu’elle peut ; les spectateurs aussi !

Le même rythme se poursuit ainsi durant les premiers jours.

Si vous observez bien, Pascal est un nouveau personnage. Français d’une cinquantaine d’années, il est installé à Bangkok depuis 15 ans et parle parfaitement la langue locale. Il s’est heurté gravement au gardien de l’immeuble en arrivant le matin pour se faire masser, s’agissant d’une bricole à propos d’un briquet Zip que Lili avait demandé de remplir de gaz ainsi que d’autres briquets de collection. Le rapport fait par Pascal est édifiant sur la susceptibilité des Thaïs. Nous évoquerons cet incident ultérieurement.

Gardien, masseuse, femme de ménage, colocataires et amis font ainsi une Noria, en confiance de Lili dans son immense appartement. Absente près de deux ans durant le COVID. Elle est heureuse de retrouver son mobilier, ses choses et ses habitudes, mais attention aux trahisons !

Article précédent : Vol enfin terminé !
Article suivant : Le quotidien.

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.