Accueil > Le chantier du "Jiu Xian Garden Village"

Le chantier du "Jiu Xian Garden Village"

La rubrique présente les détails d’un projet de restauration/régénérescence d’un village Ming dans les environs de Yangshuo.

Le projet original a démarré en 2007 sous le nom de code « Jiuxian Garden Village ». Il associe tradition, haute technologie et design et a pour objectif de préserver l’architecture Ming du petit village tout en diminuant son empreinte écologique. Développer le paysage environnant, accroitre le revenu de la communauté des villageois et la biodiversité sont les autres objectifs majeurs. Ce projet, mené par la communauté des villageois de Jiuxian, le Collège d’Architecture et d’ingénierie civile de l’Université de Technologie de Chine du Sud et P. Frédéric Coustols nous est présenté par M Nicolas Corboz, dans les colonnes du bulletin mensuel du consulat de France à Canton.

Suite à l’invitation et à la demande de Qiu Lan, médecin à Canton, et de son mari, Frédéric Coustols a eu l’idée de proposer, vue la qualité du site et son état de dégradation jugé encore réversible, un plan de régénérescence de l’ancien village : promouvoir un modèle particulier de développement et de mise en valeur du patrimoine historique bâti, du paysage et de la culture locale, associé aux principes du développement durable. Le but est d’accroitre le potentiel touristique du site et la durée moyenne des séjours, tout en maintenant la qualité de la vie locale. Cette réalisation conduite sous la houlette de la fondation DaST, devrait permettre de créer 45 emplois et doubler, en 5 ans, le revenu de la communauté.

Dans le cadre de ce projet, M. Coustols joue le rôle de catalyseur d’idée et assure le financement du projet. Une soixantaine d’étudiants de l’Institut d’Architecture de la South China University of Technology sont également directement associés au projet. Ils ont fait l’inventaire complet du site, calculé l’empreinte écologique actuelle de cette communauté, défini le programme, le cahier des charges et dessiné l’ensemble des plans. Une dizaine d’étudiants de l’un des instituts des Beaux-arts de Canton sont également impliqués. Ils sont en charge de la charte graphique, du dessin des produits nouveaux, des costumes, etc. Le schéma juridique choisi comme support à l’ensemble du projet consiste en un Joint-Venture de type coopérative à responsabilité limitée associant la Communauté des Villageois, une société de marketing, le management et PF Coustols. Le Bureau de l’Environnement de Guilin est associé au projet à toutes ses étapes

En marge de la rénovation des maisons du village, du système de traitement organique des eaux usées, de la plantation de nombreuses espèces d’arbres afin de compenser la production de CO2 du village, des routes et chemins piétonniers, seront construit en dehors du village, sur un site magnifique et caché « End of February », au pied du mont Guan Yin (déesse protectrice de la Terre). Un musée/salle de conférence, représentatif de l’architecture traditionnelle locale (maison d’adobe avec une structure en bois de type Tai Liang Shi) y sera érigé. On ne pourra y accéder qu’à pied. Y seront présentés les travaux des artistes en résidence et certaines créations de la communauté. Une Guest house dont les hôtes, dans un pur décor Ming, pourront se familiariser, dans le cadre d’ateliers de 7 jours sur les thèmes de l’écologie, du développement durable et de divers aspects de la culture chinoise traditionnelle (travail du bambou, technique de restauration du patrimoine, médecine chinoise, calligraphie, culture du thé, QI gong, tir a l’arc, etc.). Une maison de thé, un centre de soins en médecine traditionnelle chinoise et massages, un parc botanique dédié aux plantes médicinales inventoriées sur le site (120 espèces) et un centre de santé seront également développés à cet endroit.
Jiuxian Garden Village deviendra ainsi un pôle touristique associant tourisme traditionnel, éco-tourisme, tourisme culturel et recherche universitaire dans une atmosphère épurée du début de l’époque Ming.

Les première constructions, la maison test, le centre de médecine chinoise, le musée, la maison de thé et la mise en œuvre des infrastructures satellites devraient être achevées en septembre 2009, les jardins au printemps 2010, date a laquelle le site sera ouvert au public. Quand à la fin de la restauration du village Ming, celle-ci ne peut être encore définie. Une fois lancé, ce concept de développement touristique durable, associant directement la communauté rurale et les universités locales, pourrait ainsi devenir un modèle de développement pour les paysans chinois qui rencontrent souvent des difficultés pour mettre en valeur un patrimoine culturel, historique et architectural souvent exceptionnel mais dont ils ne sont pas toujours pleinement conscients.

Les articles de la rubrique donneront plus d’informations sur le projet de rénovation du village Jiuxian. Le forum figurant en fin d’article permet de donner un avis, de poser ou répondre à des questions. Toute intervention est bienvenue ainsi que les idées, suggestions et aides...